Qui est CLT ?

Colistiers_1_01Née à Epinay sur Seine en 1966, dans une famille profondément attachée aux valeurs de notre République, la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, j’ai grandi à Paris entourée par un père ouvrier aux usines Renault de Boulogne Billancourt et par une mère employée de bureau à la CAF.

Après un bac littéraire, j’ai poursuivi des études d’histoire sur les bancs de la Sorbonne. Ayant réussi l’Agrégation, j’ai été nommée en 1990 professeur d’Histoire-Géographie au Lycée Pothier d’Orléans. En parallèle, j’ai entrepris des études de droit à l’Université d’Orléans, études qui m’ont menée, en 1997, à soutenir une thèse. Dans la foulée, j’ai passé l’Agrégation d’histoire du droit en 1998.

Etant sortie majore de ce concours, j’ai pu choisir l’Université d’Orléans pour y mener ma carrière d’enseignant chercheur. Dans le cadre de mes recherches en France et à l’étranger (à l’université de Californie à Berkeley), j’ai publié cinq ouvrages et plusieurs dizaines d’articles. J’ai également participé à des dizaines de colloques dans toute l’Europe, notamment à Oxford, à l’Ecole française de Rome et à la Casa Velazquez de Madrid, et obtenu plusieurs prix et distinctions (Fondation Thiers, Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Institut Universitaire de France).

J’ai créé la licence « droit histoire » ainsi que le Master « Conseil politique et communication », dispensés à l’Université d’Orléans. Je prends un grand plaisir à enseigner le droit à mes étudiants ( j’en ai plusieurs centaines chaque année) et je travaille, au sein du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (l’un des 3 conseils centraux de l’université), à l’amélioration des conditions de formation au sein de l’Université d’Orléans.

Acquise depuis toujours aux valeurs portées par la gauche, je me suis engagée au Parti Socialiste à la suite des élections législatives de 1993. Après quelques années de militantisme, j’ai pris le temps de me consacrer, aux côtés de mon mari, à mes trois jeunes enfants. Pendant cette période, j’ai toujours gardé un œil attentif sur la vie municipale.

Appelée par Jean Pierre Sueur pour faire partie de sa liste, je suis conseillère municipale d’Orléans depuis 2008.

A la tête de l’opposition, je me suis particulièrement investie sur les questions de protection du patrimoine (en particulier dans la rue des Carmes menacée de destruction et aujourd’hui en instance de classement), contre la construction controversée d’un complexe sportif de 10 000 places, sur le respect de la liberté de la presse à Orléans, et sur les questions sociales

Dans le cadre de ce mandat, je siège pour l’opposition au conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale, ainsi qu’à la commission Education et à la commission budget.

Par ailleurs, je suis conseillère régionale du Centre depuis 2010. Au sein de la majorité, je suis plus particulièrement investie dans les secteurs du développement économique et de l’enseignement supérieur et de la recherche.