La culture à Orléans. Pendant les travaux, les rabais continuent !

Après le festival de Jazz et le jour J, menacés de disparition, après l’Astrolabe 2 relégué au rang des promesses sitôt faites, sitôt oubliées, après Orléanoïde, transformé en biennale, c’est au tour de la Scène Nationale de faire les frais de l’austérité budgétaire. On apprend en effet que le budget de fonctionnement de la structure est amputé de 10% pour 2015 (soit un peu moins de 200 000 euros), ce qui compromet grandement l’équilibre de la saison en cours (2014-2015) et fait peser de lourdes menaces sur la saison suivante (2015-2016). Sans doute la ville considère-elle que la scène nationale programmait trop de spectacles de musique et de danse ? Trop de créations ? Trop d’actions culturelles ?

Par ailleurs, d’autres associations culturelles se sont vues notifier non seulement une baisse de leurs subventions pour l’année 2015, mais encore une suppression pure et simple de celles-ci à compter de 2016.

Dans ce contexte, il est nécessaire que la ville d’Orléans dise clairement quelle va être sa stratégie en matière culturelle dans les 6 ans qui viennent, plutôt que de faire des annonces partielles, d’évoquer d’hypothétiques études de faisabilité sur tel ou tel projet ou de faire miroiter aux acteurs culturels des engagements qu’elle n’a pas l’intention de tenir. L’honneur du politique, c’est aussi de dire la vérité et de préparer l’avenir.

            Pour notre part, nous considérons que certaines pistes budgétaires n’ont pas été sérieusement étudiés par l’équipe municipale actuelle, comme le transfert d’une partie de la compétence culture à l’agglomération, afin d’en mutualiser les coûts, où la rationalisation des dépenses de voirie, qui constituent l’essentiel des dépenses d’investissement.

            La culture n’est ni un luxe de nantis, ni une variable budgétaire. C’est l’affaire de tous. C’est l’âme d’une ville. Ne la sacrifions pas !

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Associations, Culture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>