La nécessaire refonte du Parc des expositions d’Orléans

Lors du conseil municipal du 22 septembre 2014, les élus d’Orléans ont pris acte du rapport annuel d’activités du parc des expositions.

Cette présentation a été l’occasion pour le groupe PS/EELV apparentés de poser la question du devenir de ce bâtiment vieillissant, de moins en moins adapté aux besoins actuels des acteurs économiques.

Comme le rapport d’activités le souligne, plusieurs points posent particulièrement problème :

-   la très faible modularité des espaces, et notamment l’absence de salles plénières ou de salles de commissions adaptées aux besoins des congrès

-   la vétusté et l’inadaptation du grand Hall : « espace difficile à commercialiser par sa taille, son absence de modularité, son manque de confort », et sa très mauvaise isolation thermique.

-   La multiplicité d’usages sur un même site, qui rend compliquée une gestion optimum de l’équipement. Ainsi, l’athlétisme et la fête foraine « gèlent » l’utilisation du grand hall 6 mois par an.

La situation actuelle est aussi le résultat d’un manque récurrent d’investissements depuis 13 ans. Ainsi, le tableau des investissements réalisés  depuis 1992 qui est fourni en annexe du rapport est assez éloquent :

De 1992 à 2000 (mandature Sueur), ce sont 1 239 118 euros qui ont été investis pour le parc des expos en 9 ans soit 138 000 euros d’investissements annuels en moyenne.

De 2001 à 2013 (mandature Grouard), seulement 750 777 euros pour 13 ans soit 58 000 euros par an en moyenne, ce qui représente près de 3 fois moins que pendant la période de référence précédente.

Clairement, les investissements consentis ne sont pas au niveau des enjeux représentés.

Le parc des expos constitue en effet un équipement stratégique pour le développement d’Orléans et de son agglomération. Il est urgent de se pencher sur son devenir.

Pour notre part, nous souhaitons une remise à plat de ce bâtiment, avec une unification de ses usages et la réalisation d’un bâtiment moderne, qui couple hall d’expositions et centre des congrès, de préférence en nord de l’agglomération, près de la garde des Aubrais, et en lien avec le futur quartier d’affaires en gestation. Nous pensons que les dépenses d’investissement doivent être portées au niveau de l’agglomération, après qu’un débat ait eu lieu au sen de l’assemblée communautaire pour déterminer la meilleure implantation possible.

En tout état de cause, notre agglomération ne peut faire l’économie d’une réflexion sur ce sujet majeur pour son dynamisme économique.

Quant à l’actuel parc des expos, il pourrait être reconverti en lieu dévolu aux pratiques sportives, conformément à l’une de ses vocations initiales.

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La nécessaire refonte du Parc des expositions d’Orléans

  1. marion dit :

    il est vrai que l’actuel palais n’est guère adapté et surtout d’u accès plutôt difficile si par malheur on enrichit l’Etat en usant de l’essence pour y venir. Mais je ne suis pas du tout d’accord pour déporter ce hall au nord d’Orléans, surtout quand on sait combien cette gare de Fleury-les- Choux est d’un accès difficile, avec des parkings hors de prix et insuffisants en capacité . Plutôt que de reconstruire une gare d’Orléans, méprisée par la sncf ( qui trouve tous les prétextes pour ne pas y faire entrer les trains) il eut mieux valu réfléchir à une implantation Orléans-Aubrais et de profiter des terrains vacants – qui ne manquent guère – pour justement y implanter un vrai centre attractif.
    Je déplore de plus l’idée de voir le sud délaissé : il est vrai que cette stupidité d’avoir fait transiter un tram ridiculement inadapté en surface , ne plaide guère en sa faveur. Mais par chance Ikea va venir !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>