[CP] Esprit communautaire, es-tu là ?

Le conseil de communauté de l’agglomération Orléans Val de Loire a procédé à l’interminable élection de ses vice-présidents. Sans surprise, la gauche a été totalement évincée d’un exécutif désormais monocolore, peu propice au rassemblement des énergies communales.

Corinne Leveleux-Teixeira sur son MacbookAirPar-delà cet affichage politique droitier, qui rompt avec l’esprit de consensus qui prévalait jusqu’à maintenant, les observateurs n’ont pas manqué d’être frappés par plusieurs faits.

D’abord, la très faible représentation féminine au sein de l’assemblée des vice-présidents : 3 femmes pour 15 postes. Certes, seule une femme de droite est maire, en l’occurrence Marie-Agnès Linguet. Mais la ville d’Orléans, qui dispose de pas moins de 6 vice-présidences, a fait le choix de ne présenter que deux femmes, Muriel Sauvegrain et Béatrice Barruel, pour exercer une fonction exécutive au sein de l’instance communautaire. La parité, c’est bien pour l’affichage, pas pour le partage des responsabilités.

Toujours du côté Orléanais, le désormais célèbre François Lagarde, conseiller délégué a l’immigration clandestine, a été désigné vice-président en charge des mobilités. C’est là un beau paradoxe, pour un élu affecté à la surveillance du territoire. Un trait d’humour mal placé peut-être…

Enfin, les élus présents ont pu noter que, pour la première fois depuis l’institution de l’assemblée communautaire, la première vice-présidence ne revient pas à la deuxième ville du Loiret, Fleury-les-Aubrais (dont, il est vrai, le maire est une femme), mais à Orléans, en la personne d’Olivier Carré, qui assure ainsi fortement son emprise sur l’Agglo.

Prochainement, la « communauté d’agglomération » deviendra « communauté urbaine », sous le pilotage de son président Charles Éric Lemaignen, lui aussi élu orléanais. Cette élargissement des compétences communautaires se fera au bénéfice exclusif de la ville centre. Les habitants et contribuables des villes voisines, qui pour la première fois ont élu leurs représentants communautaires, ne seront que des spectateurs.

L’ensemble donne vraiment l’impression de petites arrangements entre amis, de deals internes, de sauvegarde des positions dominantes et d’une volonté de concentrer les pouvoirs.

Il n’y a dans tout cela rien de l’esprit d’ouverture et de coopération qui devrait animer notre agglomération : le nouvel exécutif vient d’inventer la communauté sans intérêt commun.

Corinne Leveleux-Teixeira

Communiqué de presse du 11 avril 2014

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Conseil d'agglomération, Presse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à [CP] Esprit communautaire, es-tu là ?

  1. Ben van BAARS dit :

    Un ami Orléanais m’envoie votre allocution, qui sonne très juste.
    Je veux seulement souligner que les élections des communautés de communes se font concrètement, souvent au détriment des villes et villages des alentours, laissant la place à la ville principale pour tous les avantages créés par les équipements etc. Souvent le Maire de cette ville est également le président de l’agglomération des Communes. Pourquoi a-t-on fait ce choix en « haut lieu »?
    Bon courage à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>