Rétablir la réalité de la situation de la délinquance, pour pouvoir enfin la combattre

La sécurité est en CauseSur la base des chiffres internes de la Police, l’État vient de décider de classer 3 quartiers d’Orléans en Zone de Sécurité Prioritaire (Le centre ville, le quartier Gare et l’Argonne.)

POURQUOI des renforts de Police Nationale si tout va si bien à Orléans ?

Dans le même temps, le maire sortant annonce une baisse spectaculaire des chiffres de la délinquance en ville.

CONTRADICTION ? NON, CAR LES CHIFFRES ANNONCÉS N’ONT PAS DE VALEUR OBJECTIVE

  1. Il ne s’agit que des dépôts de plaintes, or, même l’Observatoire National de la Délinquance, créé par Nicolas Sarkozy, estime que ces statistiques ne sont pas fiables.
  2. Il est de plus en plus difficile de porter plainte, car il y a de moins en moins de commissariats de proximité. Et puis, si l’on parvient au bout du parcours du combattant, après beaucoup d’attente, rien ne dit que la plainte sera enregistrée !

Il n’y a que deux villes en région Centre qui ont des Zones de Sécurité Prioritaire : Orléans et Dreux !

En raison d’une délinquance organisée et structurellement enracinée

IL EST URGENT DE RÉTABLIR LA RÉALITÉ DE LA SITUATION DE LA DÉLINQUANCE, POUR POUVOIR ENFIN LA COMBATTRE

La sécurité est un sujet sérieux et complexe. C’est un travail de tous les instants. Il nécessite l’emploi de statistiques fiables et vérifiables. Le vécu de la population et des commerçants doit être pris en compte.

Un standard ouvert 24h /24h et 365 jours par an pour la médiation permet d’écouter, d’informer, d’orienter les habitants et de suivre l’évolution d’une affaire.
Il permet également la prise de rendez-vous avec les équipes de médiateurs qui se déplaceront jusqu’au domicile du demandeur. Chaque appel est pris en compte.

Pour mesurer la délinquance réelle nous proposons de mener une enquête de victimation à Orléans en lien avec des laboratoires indépendants.

POUR RÉPONDRE À VOS ATTENTES NOUS METTRONS EN PLACE :

  1. Une présence renforcée de la police municipale sur le terrain, avec des patrouilles régulières à pied dans tous les quartiers.
  2. Des éducateurs de rue au contact des jeunes les plus en difficulté.
  3. Un réel lien entre la prévention et l’éducation spécialisées, le secteur social, les structures périscolaires et scolaires, les familles, car la protection des mineurs est un tout.
  4. La création d’une permanence ouverte 24h/24 et 7 jours sur 7 pour la médiation (conflit de voisinage, problèmes d’animaux, squats…) et l’aide aux habitants. pour que les commissariats de proximité de la Police Nationale, fermés par le gouvernement précédent, soient réouverts. (Gare, Dauphine)

 

Faisons d’ORLEANS, une ville 100% SEREINE


ORLEANS 100% SEREINE, avec Corinne Leveleux… par CorinneLeveleuxTeixeira

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>