Liberté, Egalité, Fraternité pour Orléans

Nous sommes aujourd’hui le 14 juillet, jour de notre fête nationale. Celle-ci commémore à la fois la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, et la fête de la Fédération, le 14 juillet 1790.

Corinne leveleux-Teixeira - 14 juillet

La prise de la Bastille, c’est, symboliquement, le refus de l’arbitraire et l’affirmation du pouvoir du peuple, d’un peuple enfin libre, qui désire prendre en mains sa propre destinée.
La fête de la Fédération, c’est la célébration de l’unité nationale, du rassemblement joyeux de toutes les forces vives d’un pays refondé sur des valeurs nouvelles de liberté, d’égalité, de fraternité.

    Ces épisodes de notre histoire nous obligent, tout comme ils doivent continuer de nous inspirer, encore et toujours. Ces valeurs sont les nôtres et ce sont elles qui serviront de guides à nos actions. Comment ? En nous servant à éprouver nos propositions par une confrontation exigeante avec elles. Pour chaque nouvelle mesure avancée, nous devrons ainsi toujours nous demander en quoi elle crée un nouvel espace de liberté, ou en quoi elle fait avancer l’égalité ou en quoi, enfin, elle constitue un ferment de fraternité.

FraternitéLe rassemblement de ce jour intervient aussi alors que se clôt la première phase de la campagne pour les municipales. Cette première phase a été marquée par la consultation, qui, plus qu’une « recette », est un véritable principe d’action. Ainsi, ce n’est pas par hasard si nous avons lancé ce temps pré-électoral par des rencontres aussi nombreuses que possible avec les Orléanais.

C’est parce que nous voulons fonder notre projet sur les besoins des habitants ;
Et surtout, c’est parce que nous souhaitons associer largement nos concitoyens à l’élaboration de ce projet.

Corinne Leveleux-Teixeira

C’est bien là le propos majeur de La CONSULTATION, lancée début juin sous deux formes essentielles :

  • des discussions directes avec les habitants (porte à porte, marchés)
  • des réponses apportées via le site internet dédié.

Depuis, des contributions spontanées nous sont également parvenues, de la part de citoyens désireux de s’impliquer, sur l’urbanisme, sur les transports, sur le stationnement, etc.

Beaucoup nous demandent également quand nous aller passer chez eux pour les écouter.
Face à ces demandes, nous avons décidé que le site internet resterait ouvert tout l’été, pour pouvoir accueillir de nouvelles propositions, de nouvelles suggestions.

Nous sommes ici au cœur  de la politique, dans ce qu’elle a de plus noble : la recherche du bien commun, à partir de valeurs communes, fortes et fédératrices. Ainsi, comment sait-on si une action publique est bonne ? Si elle a répondu aux besoins des habitants et honoré les valeurs communes auxquelles elle se réfère.

Il importe à ce sujet de ne pas confondre la fin (le bien commun), avec les moyens (budgétaires, matériels ou humains). Avoir mené une bonne action publique c’est avoir réalisé le bien commun en utilisant de façon raisonnée l’argent public. Ça n’est pas, ça ne peut pas être dégager 3 millions d’excédents pour le CCAS alors que 20% des familles d’Orléans vivent sous le seuil de pauvreté !

Corinne Leveleux-Teixeira

Aujourd’hui, si elle n’a pas varié dans son principe, notre conception de la politique a changé dans ses méthodes. L’on perçoit souvent chez nos concitoyens une certaine méfiance à l’égard du pouvoir politique, mais aussi une réelle exigence à l’égard des élus et une forte envie d’être entendus par eux. Les habitants de la cité ne se contentent plus d’une parole qui vient d’en haut, d’une autorité indiscutable, de certitudes toute faites. Ils souhaitent être consultés, dire leur mot et demandent qu’on leur rende des comptes. La démocratie n’est pas un chèque en blanc !

C’est pourquoi cette campagne est placée sous le signe de l’écoute et de la rencontre avec les habitants.

La CONSULTATION dans votre salon

C’est pourquoi nous avons pensé et voulu le local de campagne comme un lieu ouvert, accueillant, en plein cœur de ville, pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de venir facilement apporter leur pierre à l’édifice : ce local se veut une sorte de maison commune du projet.

local de campagne, place Louis XI

Pour parvenir à ce projet, beaucoup reste encore à faire. Il nous faut d’abord rapprocher les résultats de la consultation des propositions formulées par les groupes de travail portés par le parti socialiste et par Europe Écologie Les Verts. Il nous faut voir ce qui est réalisable, et avec quel ordre de priorité, arbitrer en faveur des uns, éprouver les autres, en ayant toujours comme références nos valeurs de progrès.

    A ce titre, plusieurs chantiers essentiels se dessinent déjà :

  • Replacer les Orléanais au cœur de l’action municipale et revivifier notre démocratie locale. La ville doit redevenir un espace de débats, de rencontres, de dialogue. Plus que vers les pierres, c’est vers les hommes et les femmes que nous irons. Parce que vivre en ville c’est d’abord faire communauté.
  • Faire d’Orléans un espace vivant de solidarité : solidarité entre les quartiers, solidarité entre les générations, solidarité entre les habitants ;
  • Proposer à Orléans une ambition digne de son rang de capitale régionale, attractive, vivante, dynamique, ouverte, jeune, accueillante pour tous les talents, toutes les différences, tous les projets, toutes les audaces. Pour cela, il nous faut collectivement cesser de regarder vers le passé et aller de l’avant, de manière confiante et résolue.

Corinne Leveleux-Teixeira

Cette phase de réflexion et de maturation du projet débute cet été. Elle prendra réellement forme à la rentrée, avec des temps de travail collectifs et des réunions publiques où toutes et tous auront leur mot à dire.

Dans les semaines qui viennent, nous aurons donc souvent l’occasion de nous rencontrer, de nous croiser, dans Orléans. C’est une grande ville, mais une ville à taille humaine.
Merci d’être présents, merci pour votre engagement !

Bel été à toutes et à tous !

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, La Consultation, Un projet partagé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>