Sur l'ouverture d'une école musulmane hors contrat à l'Argonne

J’ai été interrogée au sujet de l’ouverture d’une école musulmane hors contrat à l’Argonne.

Ma première réaction a été sur l’égalité des chances : cette mission d’ascenseur social, c’est à l’école publique de l’assumer. On constate une privatisation de l’éducation, alors qu’on devrait mettre le paquet sur l’école publique, avec des classes moins chargées.

Dans les écoles hors contrat, le contrôle exercé est moins important en particulier sur le contenu pédagogique. Il y a un vrai risque d’enfermement dans ces structures, et cela n’a rien de spécifique au caractère musulman de ce projet.

La confessionnalisation, quelle qu’elle soit, est dommageable. Je ne suis pas sure que cela contribue à une meilleure intégration des jeunes du quartier.

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, Ecole, laicité, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>