Mes 20 propositions pour les jeunes d'Orléans

FAISONS LE PARI DE LA JEUNESSE !
Pour un nouveau pacte social avec les jeunes d’Orléans

Politique jeunesse pour OrléansLa situation des jeunes et l’inadaptation des réponses politiques qui leur ont été proposées, rendent nécessaire et urgent de refonder les politiques jeunesse sur la base d’une approche renouvelée de la richesse et des problématiques générationnelles.

DES CONSTATS PARTAGÉS

• Au-delà du contexte de crise actuelle, qui accroît fortement la précarité des jeunes, il y a une double urgence à construire une politique jeunesse ambitieuse et qui réponde efficacement aux défis auxquels sont confrontés les jeunes. L’urgence est d’abord démocratique : Orléans doit reconnaître les jeunes comme des citoyens à part entière. L’urgence est aussi économique et sociale : ils sont confrontés à des difficultés sociales et professionnelles importantes.

• Le principal enjeu d’une politique jeunesse consiste à favoriser l’émancipation des jeunes (emploi, logement, éducation, formation, culture, sport, loisirs…).

• Les questions de jeunesse ne sont pas déconnectées des enjeux qui traversent plus largement la société. Elles s’inscrivent dans une problématique plus large (la mixité, l’égalité, la laïcité…).

• Les politiques publiques qui ont été menées ces dernières années ne sont pas parvenues à répondre de manière satisfaisante à l’ampleur et à la multiplicité des défis rencontrés par les jeunes.

De ces constats doivent découler :

LES PRINCIPES DIRECTEURS D’UNE POLITIQUE JEUNESSE À ORLÉANS

> Transversalité : La multiplicité des leviers favorisant l’émancipation des jeunes doit conduire à la mise en place d’une politique jeunesse transversale. Cela implique de prendre en compte l’ensemble des champs relatifs à la jeunesse et de favoriser la complémentarité des réponses proposées.

> Universalité : l’action publique doit s’adresser à l’ensemble des jeunes.

> Cohérence : la plupart des difficultés rencontrées par les jeunes ne leur sont pas  réductibles. Les réponses qui leur sont apportées doivent donc s’inscrire le plus possible dans le cadre de politiques globales.

> Ambition : il faut renforcer le lien de confiance entre Orléans et sa jeunesse.

MES 20 PROPOSITIONS POUR LA JEUNESSE ORLÉANAISE

L’objectif majeur d’une politique jeunesse doit favoriser la prise d’autonomie, en agissant sur différents leviers :

• Créer des « espaces jeunes » dans tous les quartiers, lieux de proximité et de vie, d’accueil des jeunes dans leur temps libre, d’organisation de temps conviviaux avec les familles

Favoriser l’accès à l’emploi

• Soutenir les missions locales
• Organiser des journées « premier emploi » au sein des espaces jeunes
• Embaucher des contrats d’avenir

Faciliter l’accès au logement

• Renforcer la part des T1 et T2 à loyers accessibles dans le parc public et maîtriser les prix de sortie du logement
• Développer et diversifier l’offre gérée par les FJT et par les CROUS et expérimenter des projets communs CROUS/FJT
• Encourager la cohabitation intergénérationnelle pour répondre au double problème de logement des jeunes et d’isolement des séniors

Éduquer à la santé et lutter contre les addictions

• Développer l’éducation pour la santé dans les écoles, les accueils hors temps scolaire et les espaces jeunes
• Mettre en place des lieux d’écoute
• Développer les dispositifs d’accompagnement dans la lutte contre les addictions

Favoriser l’accès à la culture, au sport et aux loisirs

• Multiplier les interventions culturelles, sportives et de loisirs dans les écoles et les structures éducatives
• Ouvrir les salles municipales pour faciliter et valoriser les pratiques culturelles et sportives
• Soutenir le développement et la promotion des cultures urbaines
• Ouvrir des lieux supplémentaires pour les musiques amplifiées

Faciliter la mobilité

• Relancer les classes de découverte
• Développer les séjours à l’étranger et notamment les échanges de jeunes avec les villes jumelées
• Soutenir les associations dans le développement de projets culturels de mobilité au profit des jeunes qui ne partent pas en vacances
• Mettre en place une tarification avantageuse dans les transports en commun
• Aider au permis de conduire

Enfin, plus que tout

• Considérer les jeunes comme des acteurs à part entière d’une démocratie citoyenne, en les associant pleinement aux responsabilités municipales

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>