Je réclame un plan d’urgence pour les centres de loisirs d’Orléans

Alors que la rentrée vient d’avoir lieu, l’inscription dans les centres de loisirs pour les prochaines vacances de février vient d’être  ouverte et… est déjà close, faute de places suffisantes pour répondre aux demandes ! Près d’une centaine de familles se retrouvent ainsi sur liste d’attente, sans certitude aucune sur la possibilité de faire garder leurs enfants pendant les heures de travail des parents.

Un plan d'urgence pour les centres de loisirs à Orléans

Pire encore, le nouveau système mis en place pour les inscriptions, s’il présente  l’avantage de ne plus obliger les familles à se déplacer, reste d’une complexité décourageante, et surtout d’une grande injustice. Ainsi, la date d’inscription n’est pas connue à l’avance, mais déterminée pour chaque période de vacances scolaires et annoncée par courrier aux familles. Malheur à celles qui n’auraient pas reçu cette information cruciale ou qui n’auraient pas saisi le mode de fonctionnement du système ! Car il faut être particulièrement réactif pour être sûr de voir son enfant inscrit en CLSH. Les services de la Ville, qui souffrent eux-mêmes de ne pouvoir répondre aux besoins des familles, en viennent donc à leur conseiller d’envoyer un courriel de réservation à minuit et une minute pour bloquer une place. Tant pis pour celles qui n’ont pas internet !

D’autre part, les demandes sont traitées selon le principe du « premier arrivé, premier servi », sans égards pour les besoins réels des familles, sans considération pour les parents isolés, dont la situation est souvent encore plus compliquée que celle des couples, lorsqu’il s’agit de jongler avec les horaires de travail, les trajets, les modes de garde.

Les centres de loisirs du mercredi ne sont pas mieux lotis. Ils sont complets, sans possibilité de faire face même à des situations durgence.

Quel est, dans ces conditions, le service rendu aux familles ? Quelle conception du service public a dicté un tel fonctionnement ?

Il y a quelques semaines, le Conseil municipal votait un budget dont les vertus premières, vantées par la majorité, étaient l’augmentation des dépenses d’investissement et la maîtrise des dépenses de fonctionnement. La situation actuelle des centres de loisirs orléanais montre les limites de ce dogme budgétaire. Car ce sont bien les dépenses de fonctionnement qui permettent l’accueil des enfants hors temps scolaire. Les comprimer d’avantage réduit donc d’autant la qualité des services rendus aux familles ! A force de chercher à dégager des excédents, on finit par oublier à quoi sert le budget municipal : répondre aux besoins des habitants. L’orthodoxie comptable, si elle est salutaire, ne peut être comprise comme une fin, mais comme un moyen, au service de l’action publique.

L’oublier, c’est se rendre responsable des difficultés dorganisation que les Orléanais rencontrent au quotidien.

Face à cette situation intolérable, nous demandons quun plan durgence soit adopté au plus vite pour répondre aux demandes exprimées par les familles et pour ne laisser aucun enfant sans solution de garde le mercredi, ou pendant les vacances scolaires. Il est nécessaire de créer le plus vite possible une centaine de places en centre de loisirs, ce qui suppose, sans doute, douvrir un nouveau centre.

Dans une ville riche comme Orléans, il n’est pas acceptable que les enfants et les familles soient les laissés pour compte de la politique municipale !


Mon alerte (ci-dessus) sur le problème des centres de loisirs a été relayée par la République du Centre du 16 février et fait l’objet d’un article dans l’édition du 17 février 2013. Pour rappel, vous pouvez retrouver mes communiqués et interventions dans les médias au travers de l’onglet « Revue de Presse » de ce site.

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, Social, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Je réclame un plan d’urgence pour les centres de loisirs d’Orléans

  1. Ping : Parier sur l’avenir !

  2. Ping : -CorinneLeveleux-Teixeira,candidateauxélectionsde2014àOrléans Corinne Leveleux-Teixeira, candidate aux élections de 2014 à Orléans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>