Avec SOS amitié, à l'écoute de la jeunesse en souffrance

SOS amitié OrléansJ’ai rencontré la semaine dernière des responsables régionaux et nationaux de l’association SOS amitié. Comme vous le savez sans doute, SOS pratique un service d’écoute téléphonique totalement anonyme et confidentiel. Nuit et jour, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, des bénévoles se relaient  pour répondre aux appels, aux angoisses, au besoin de chaleur humaine de personnes qui se sentent seules, en souffrance, désespérées, parfois au bord du suicide. La société actuelle, de plus en plus individualiste, de plus en plus technologique, de plus en plus obsédée par l’efficacité, l’évaluation, la compétition, est aussi de plus en plus dure pour les plus faibles. Les lieux d’écoute et de rencontre véritable y manquent cruellement. Ce qui rend le travail des bénévoles de SOS Amitié d’autant plus précieux.

Pour sa part, la branche régionale de l’association (SOS Amitié Centre) existe depuis 40 ans. Elle regroupe quelques dizaines d’écoutants et s’efforce, avec dynamisme, d’investir de nouveaux champs d’intervention. La recherche d’un local en ville est par exemple à l’ordre du jour. Ce lieu permettrait d’améliorer la visibilité de l’association et de favoriser son travail. De même, les responsables s’efforcent de développer des actions de formation initiale et continue, tout en sensibilisant le grand public aux thématiques de l’association par l’organisation de conférences qui rencontrent cette année un vif succès. Ainsi, celle du philosophe Daniel Ramirez sur la vulnérabilité, celle du psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron sur l’empathie, ou celle du philosophe Bernard Stiegler sur les amitiés Facebook.

Mais c’est surtout en direction des jeunes que l’association essaie de développer son action. Le constat qui l’amène à se tourner vers le public adolescent et juvénile est, hélas, très simple. Beaucoup de jeunes sont aujourd’hui en grande souffrance, voire en grand danger. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les moins de 25 ans. Confrontés à d’immenses difficultés d’insertion dans le monde du travail, parfois en échec scolaire, voire en décrochage total, certains sont aussi en rupture avec leur famille. Sans emploi, quelque fois sans logement, sans diplôme, sans argent, comment peuvent-ils imaginer l’avenir et y construire un projet de vie ? Même les étudiants, qu’on pourrait croire plus favorisés, sont touchés. Ainsi, lorsque j’ai exercé des responsabilités administratives au sein de la faculté de droit d’Orléans, j’ai été confrontée, très directement, à des situations d’urgence sociale et/ou de désarroi moral que beaucoup d’enseignants sont loin de soupçonner chez leurs élèves : succession de petits boulots mal payés (la nuit, le week-end, en plus des cours), logement bricolé à droite à gauche, un soir chez un ami, un soir chez un autre, quand ce n’est pas dans une voiture, grossesse non désirée, TS, maladies, problèmes de transports, la liste est longue et les cas souvent douloureux.

Par delà les dispositifs institutionnels de prise en charge sociale, SOS Amitié souhaite proposer à ces jeunes en souffrance un soutien psychologique fondé sur l’écoute, pour leur permettre de surmonter leurs difficultés et les aider à aller de l’avant. L’association espère également s’ouvrir à de jeunes bénévoles désireux de donner un peu de leur temps et prêts à s’engager concrètement pour les autres.

Les besoins sont immenses. Mais la société qui produit ces blessures, c’est la nôtre. C’est nous qui y vivons et qui, d’une certaine manière, contribuons à la bâtir. C’est pourquoi, plus que jamais, il nous appartient, là où nous sommes, de tisser du lien, de briser la glace, de refuser l’indifférence, bref, de « faire société ». Tout un programme !

SOS Amitié, Orléans
11 rue des Immeubles Industriels  45000 Orléans,
02 38 62 22 22
Site internet de SOS Amitié

Page facebook SOS Amitié

 

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, Associations, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>