Des classes de découverte pour les enfants d’Orléans !

De nombreuses écoles publiques d’Orléans viennent de se voir signifier le refus de financement par la mairie d’Orléans des classes de découvertes qu’elles avaient prévues cette année. En outre, aucune école maternelle ne pourra faire partir ses élèves cette année, alors qu’un départ des enfants en grande section constitue très souvent un grand pas en avant vers plus d’autonomie. Cette décision, qui tombe juste avant Noël, rend en pratique impossible la réalisation des projets programmés. Sans aide publique, le reste à charge serait en effet trop important pour permettre à la plupart des familles de financer le voyage de leurs enfants.

Une telle absence de soutien de la collectivité publique n’est pas justifiable par des contraintes budgétaires : comme l’équipe actuelle se plait à le rappeler régulièrement, « les finances d’Orléans sont très bien gérées », les marges de manœuvre budgétaire de la ville importantes, les réserves financières abondantes. Et puis comment expliquer sans honte qu’on ne peut payer un voyage à la mer aux enfants des écoles d’Orléans, lorsqu’on s’apprête à dépenser plus de 100 millions d’euros dans un pharaonique projet d’Aréna ? Quelle est la cohérence de tout cela ? Quel usage de l’argent public fait-on ? Quels sont les choix politiques de cette municipalité ?

Nous considérons, pour notre part, que l’éducation des petits Orléanais doit être une priorité absolue de l’action municipale. Nous estimons de même que l’éducation ne s’arrête pas aux murs de l’école, mais englobe aussi les sorties pédagogiques, les voyages de découverte, les activités périscolaires. Les bénéfices attendus par de telles sorties sont nombreux. Pour certains enfants, c’est une occasion unique de partir et de découvrir la mer, la montagne, la campagne, bref, un milieu différent de celui qu’ils côtoient au quotidien. Pour tous, c’est une expérience forte de vie de classe, qui soude la cohésion d’un groupe et constitue un formidable instrument de socialisation, hors du cadre familial. Pour les enseignants, c’est toujours un temps fort de l’année. Les maitres et les maitresses s’attachent en effet, souvent depuis de longs mois, à construire des projets pédagogiques très riches, en forte cohérence avec le voyage programmé. Dans certains cas, c’est toute l’école qui est impliquée dans le projet. Le refus de financement compromet ainsi une grande partie du travail de l’année et crée un sentiment d’incompréhension : Pourquoi mon projet n’a-t-il pas été pris ? Pourquoi telle classe part-elle et pas telle autre ? Qu’est-ce qui motive ces choix ?

C’est pourquoi nous souhaitons formuler plusieurs propositions :

  1. Pour cette année, nous demandons à ce que, dans le cadre du prochain vote du budget, une ligne supplémentaire de crédit soit affectée à ces sorties pédagogiques, de façon à permettre un réexamen favorable des projets repoussés cette année, pour les écoles primaires, comme pour les écoles maternelles.
  2. Pour l’année prochaine, nous réclamons une définition claire des critères de sélection des dossiers, pour prévenir tout reproche d’arbitraire.
  3. Pour l’avenir, nous demandons à ce que l’éducation soit traitée comme priorité budgétaire de l’action municipale. La question des activités périscolaires doit aussi être abordée dès maintenant dans sa globalité, en lien avec la redéfinition des rythmes scolaires prévue par le gouvernement.

En tout état de cause, dans une ville riche comme Orléans, il n’est pas acceptable que l’argent soit un frein au départ des enfants en classes de découverte !

Corinne Leveleux-Teixeira et Carole Miko,
Conseillères municipales d’Orléans

Education : La majorité municipale d'Orléans est appelée au tableau (cliquer pour grandir)

Education – la majorité (municipale d’Orléans) est appelée au tableau – République du Centre 22 dec 2012
(cliquer pour agrandir)

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, Ecole, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>