Après l'ARENA, quel avenir pour le site de Famar ?

Sandox-famar bâtiment Jean Tschumi

Sandox-Famar – le bâtiment Jean Tschumi
- photo Magcentre -

J’observe que, pour la première fois, cet achat nous est présenté comme une opération destinée à maintenir l’emploi à Orléans, et non comme une conséquence du choix d’implanter l’Aréna à proximité de l’Ile Arrault. Cette argumentation, nouvelle, mérite d’être regardée de près, et sa pertinence très soigneusement vérifiée.

En tout état de cause, s’il est bon que la ville d’Orléans se préoccupe de développer sa maitrise du foncier, particulièrement dans un secteur stratégique comme celui de saint Marceau, et s’il est bon également qu’elle se préoccupe du devenir de ses friches industrielles, on doit pourtant se demander si l’acquisition du site de FAMAR s’est fait au meilleur prix pour la collectivité. Tout porte à croire, en effet, que la connaissance du projet d’Aréna, et l’intérêt marqué de la majorité pour ce site a contribué à faire monter les enchères, entrainant une forte plus-value pour l’entreprise vendeuse, mais un achat à un prix excessif pour Orléans, qui a dû débourser près de 9 millions d’euros, là ou 4 ou 5 auraient sans doute suffi.

Je ne reviendrai pas sur le projet d’Aréna, dont j’ai eu l’occasion d’exprimer, à de multiples reprises, à quel point il était mal conçu, mal conduit et mal venu. Je tiens en revanche à souligner que depuis l’acquisition du site FAMAR, l’association « Présence de Jean Tschumi » a attiré l’attention des Orléanais sur la valeur architecturale et patrimoniale du bâtiment construit par l’architecte suisse. Une pétition, signée par quelques uns des plus grands noms de l’architecture contemporaine, a même été produite à l’appui de la demande de classement, actuellement en cours d’instruction, .

Au vu de ces derniers éléments, et compte tenu des lourdes incertitudes financières qui pèsent sur l’absurde projet d’Aréna, il apparaît donc que les anciennes usines Sandoz, une fois restaurées et valorisées, pourraient servir l’ambition régionale d’Orléans. Plutôt qu’à une destruction couteuse et inutile, il convient donc de réfléchir à une nouvelle vocation possible pour ce bâtiment. Je suggère deux pistes, qui peuvent être complémentaires, et qui ne sont pas exclusives d’autres suggestions :

  1. Une vocation culturelle, tournée vers l’architecture et le design urbain, en lien, notamment, avec le nouveau FRAC, le pont de l’Europe, la Médiathèque.
  2. Une vocation économique, en cohérence avec le passé industriel du site. De nombreuses villes de France ont ainsi reconverti leur ancien patrimoine industriel, et certaines, comme Dreux avec les usines Philipps, ont choisi d’en faire une pépinière d’entreprises. Pourquoi ne pas faire de même à Orléans ? J’observe d’ailleurs que la reconversion des friches industrielles est l’un des axes de la convention Région/département, ainsi que du contrat de plan Etat/région. Il existe donc de l’argent public disponible pour opérer une telle reconversion. Enfin, dans le contrat d’agglomération, 4 millions d’euros ont été fléchés sur l’Aréna. Plutôt que d’être utilisés pour une grande salle de sport bling bling, ils pourraient être utilement redéployés vers de la création d’emplois.

Il est temps de changer de logiciel pour repenser à frais nouveaux le site FAMAR !


Corinne Leveleux-Teixeira au sujet du Site FAMAR par CorinneLeveleuxTeixeira

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, Conseil municipal, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Après l'ARENA, quel avenir pour le site de Famar ?

  1. M.M. dit :

    Pour le site FAMAR pourquoi ne pas y transposer ce qui se fait si ignoblement dans l’ancien évêché et faire de ce dernier ce qui déjà était profilé en 1790 : un musée… et rendre ainsi aux orléanais ce qui leur appartient

  2. Ping : Faire du site FAMAR un espace au service des Orléanais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>