Interrogations sur la tarification de l'eau potable à Orléans

A l’occasion du dernier conseil municipal, qui s’est tenu le 25 mai dernier, j’ai soulevé un certain nombre d’interrogations, relatives à la nouvelle tarification de l’eau potable. Celle-ci s’inscrit dans le contrat de délgation de service public, qui vient d’être renégocié entre la ville d’Orléans et la Lyonnaise des eaux, ou plutôt sa nouvelle entité locale, l’Orléanaise des eaux.

Si cette renégociation s’est traduite globalement par une baisse du prix de l’eau pour le consommateur, tout n’est pas clair sur les modes de calcul de la consommation en eau.

J’ajoute que ce type de questions mérite d’autant plus d’être posée, qu’il s’agit là d’un sujet important, qui touche de près nos concitoyens, puisque l’eau constitue une denrée de première nécessité, dont il est essentiel de garantir l’accès dans de bonnes conditions.

Présentation des faits : A la fin de l’année 2011, les conseillers municipaux ont voté une offre tarifaire comportant 3  tranches calculées annuellement. Orléans.mag, l’organe de propagande municipale de janvier 2012, évoque ces dispositions dans son n°94, p. 18.

« Pour une facture annuelle moyenne de 120 m3, le prix de l’eau seul diminuera de 30%. S’agissant des tarifs, « trois tranches ont été définies, applicables à tous » précise Michel Martin : l’eau vitale pour les 40 premiers m3 annuels, l’eau utile entre 40 et 120 m3 – 80% des ménages sont dans cette tranche, et enfin l’eau confort, pour les piscines, l’arrosage et les entreprises. »

Parfait.

Sauf que… sur le document édité par l’orléanaise des eaux, et envoyé à tous les consommateurs, on ne parle plus de consommation annuelle, mais semestrielle. En outre, il n’est plus question de 3 tranches, mais de 4 :

–       de 0 à 20 m 3/semestre: 0,65 euro HT/m3

–       de 20 à 40 m3: 0,92 euro HT/m3

–       – de 60 à 17500 m3 : 1,25 euro HT/m3

–       au delà de 17500m 3: 0,8832 HT/m3

Avec ce nouveau dispositif, 80% des consommateurs ne sont plus dans la tranche 2, mais une bonne partie risque de passer dans la tranche 3.

Prenons l’exemple d’une famille qui consomme 110 m 3 par an, à raison de 40m3 au premier semestre, et 70 m3 au second semestre.

Selon la formule que nous avons votée, elle devra payer 90,4 euros (HT).

Selon la formule de l’orléanaise des eaux, elle paiera 93,7 euros (HT) avec 10m3 payés dans la tranche 3, à 1,25 euros (HT).

En clair, la semestrialisation de la consommation défavorise le consommateur, en réduisant la taille des tranches. Surtout, elle est illégale, puisqu’elle n’a pas été votée par le CM.

En conséquence, nous demandons d’entreprendre auprès de l’orléanaise des eaux toutes les démarches nécessaires, afin qu’elle applique les décisions votées par le CM, et donc qu’elle s’en tienne à un calcul de consommation annuelle, et à une tarification en 3 tranches.

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Interrogations sur la tarification de l'eau potable à Orléans

  1. conservateur... dit :

    j’attends avec intérêt la réponse de la mairie…

  2. leaubue dit :

    Faut-il bien lire « de 60 à 17500 m3″ ?
    ou de 60 à 175 m3 ? C’est déjà beaucoup ? surtout si le tarif au-delà est attractif !!!
    Bonjour, les économies d’eau !

  3. CLT dit :

    Non, c’est bien de 60 à 17500 m3. On n’est plus à une bizarrerie près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>