Une petite victoire au CCAS

Comme conseillère municipale, je suis membre du conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), qui gère trois grands secteurs d’activités touchant de près à la vie de nos concitoyens : la petite enfance (les crèches et relais assistantes maternelles), les personnes âgées (pudiquement appelées « les ainés »), au travers des foyers logements et du portage des repas à domicile et la solidarité (aides d’urgence, RSA, épicerie sociale).

Quoique les élus de l’opposition (nous ne sommes que deux) aient souvent l’occasion de dénoncer une gestion a minima du volet solidarité sociale, un manque de volontarisme dans la politique  à destination du 3ème âge et un début de privatisation des crèches (avec la délégation de service public consentie aux Chats ferrés), les débats au CCAS, présidés par Alexandrine Leclerc en l’absence du maire (qui en est président de droit), sont toujours courtois et l’ambiance y est à cent lieues des échanges tendus du conseil municipal.

L’année dernière, avec ma collègue, Marie Thérèse Noël, nous avions vivement critiqué le principe d’une augmentation des tarifs des prestations destinées aux personnes âgées, souvent durement touchées par la crise, alors même que le public du CCAS ne dispose en général que de petites retraites. La position défendue par la ville nous paraissait d’autant plus intenable que les finances du CCAS n’étaient absolument pas en tension, et que l’année 2010 lui a même permis de dégager un excédent de 1,3 million d’euros.

Or hier soir, au cours du Conseil d’administration, le gel du tarif des animations destinées aux personnes âgées  a été décidé pour 2012. Certes, cette mesure ne porte pour l’instant que sur une petite partie seulement des services proposés par le CCAS (thés dansants, transports, journées « événementielles »). Néanmoins, cette avancée montre qu’avec un peu de bonne volonté des progrès sont possibles et que la parole des élus de l’opposition, loin d’être systématiquement critique, est porteuse de propositions et de progrès pour les habitants de cette ville.

La prochaine étape, beaucoup plus importante, sera le budget, sur lequel nous espérons qu’un geste significatif sera fait en faveur des plus défavorisés. Nous y serons particulièrement attentifs et ferons preuve de pugnacité si les choix budgétaires injustes de l’année dernière étaient reconduits pour 2012. Rendez vous le mois prochain!

Related posts:

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une petite victoire au CCAS

  1. Fanny Pidoux dit :

    « un début de privatisation des crèches (avec la délégation de service public consentie aux Chats ferrés) »
    Sur les crèches ce n’est pas le seul problème pour être en plein dedans. Indépendamment de la position politique que je comprends il y a sans doute des conséquences bien plus fâcheuses pour les parents : le problème c’est l’accès au place en crèche et les horaires de la plus part des établissements.

    ex : je suis inscrite depuis le 4 février 2011 pour un bébé né en juin … une commission en juillet : réponse négative, une commission en septembre : réponse négative, prochaine commission le 11 octobre 2011.Pour un congé mat. qui dure 2 mois et demi.

    Les horaires des crèches et leur accessibilité sont inadaptés à l’intégration des femmes dans la vie active, à la reprise du travail…

    Je continue mon parcours qui est similaire à tant d’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>