Mascaraditude

Pour l’édification générale, voici une vidéo de notre président bien aimé (Béni soit Son Nom)  qui nous parle de la recherche et de l’université.

C’est en effet aujourd’hui « journée blanche » dans beaucoup d’universités françaises. Cela signifie que les cours y sont suspendus et que les enseignants chercheurs sont appelés à y expliquer à leurs étudiants et à tous les citoyens de bonne volonté les raisons du mouvement de protestation actuelle, ainsi que ce qui motive la fin de non recevoir opposée par la communauté universitaire dans son ensemble  (droite et gauche confondues) à  la réforme mal fagottée de son statut.

La video qui suit a été réalisée par des collègues d’Aix Marseille . Elle fournit, en contrepoint de la parole présidentielle, d’utiles éléments d’éclaircissement qui aideront les uns et les autres à se faire une idée plus nette de la réalité de la situation, et de la pertinence de la communication grouvernementale. Bon visionnage!

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=iyBXfmrVhrk]

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à Mascaraditude

  1. polikarpov dit :

    Comment peut-il être aussi critique et lapidaire ? Quelle formation a-t-il ? Comment peut-il juger du travail d’un enseignant-chercheur ? Comment peut-il être aussi dédaigneux et ironique ? Quel manque de respect !
    Il ne fait plus rire personne.

  2. minijack dit :

    Tout ce qui est excessif est sans valeur.
    Je dois convenir que cette vidéo caricaturale est très bien faite ! Cette personne est sans doute chercheuse en cinématographie pour avoir développé un tel talent du montage ?…

    La présentation faite de Sarko est carrément irrésistible, surtout avec cette musique western en contrepoint.
    Mais puisque à titre personnel vous semblez tant admirer l’Amérique, on pourrait se demander pourquoi vous n’êtes point partie travailler dans une université américaine ?

    Non, ne prenez pas la peine, je vais vous le dire. A cause des avantages dont aucun universitaire ne fait jamais mention :

    Outre la garantie de l’emploi à vie accordée à tout fonctionnaire français, ce qui n’est déjà pas négligeable en cette période de crise, et les divers dispositifs administratifs tels que l’année sabbatique ou autres petits arrangements impossibles dans le privé, on trouve encore, en plus d’un salaire pas excessif j’en conviens mais correct, de légers avantages d’ordre domestique tels que : « aide ménagère à domicile, chèque vacances, chèque emploi service, prêts à court terme et sans intérêt, etc. », qui font toute la douceur du statut de fonctionnaire en France et surtout toute la différence avec le monde vrai.

    Ah ben oui, ça c’est la France! On ne trouve pas ça en Amérique, pays de la libre entreprise et de la concurrence acharnée entre universités, les chercheurs là-bas ne sont pas fonctionnarisés… Mais Pécresse vous laisse encore trois ans pour vous habituer. Sincèrement je vous plains, ça va être dur…

  3. polikarpov dit :

    minijack, tu es décidément plus que lamentable. C’est honteux ce que tu dis et finalement je croyais m’habituer à tes propos mais là je tire l’échelle.

  4. Esther dit :

    « Tout ce qui est excessif est sans valeur. »
    Ca, au moins, c’est vrai !

  5. minijack dit :

    @polikarpov
    Ce que je dis est faux ?
    Est-ce que tous ces avantages domestiques ne sont pas des petits + du statut ?
    En quoi serait-ce lamentable de dire les choses ? Je ne les invente pas, je me contente d’en faire l’inventaire.

  6. polikarpov dit :

    Justement ! C’est lamentable parce que tu sais très bien que ce n’est pas le sujet de fond. Tu as l’art et la manière, comme ton mentor, de tourner en dérision les problèmes importants ou d’être paternaliste.

  7. CLT dit :

    Chers amis,

    De retour d’un déplacement professionnel à Limoges, je découvre, consternée, la tournure très passionnelle prise par cette dscussion. Il est bon de s’engager avec ferveur pour ce que l’on croit; mais il importe toujours, en tout, de garder une forme de retenue pur ce que l’on avance et de marquer un minimum de respect vis à vis de son (ses) interlocuteur(s). Or cette et ce respect commençaient vraiment à faire défaut dans ce petit forum. C’est l’un des risques d’internet : Bernard, et Minijack, autour d’un verre, et les yeux dans les yeux, vous vous engueuleriez paisiblement. Bernard, Minijack est un pur provocateur. Mais le fond n’est pas mauvais : il est beaucoup moins agressif dans la vraie vie que sur internet! Minijack, vous voyez dans quel état vous avez mis Bernard, qui prend au pied de la lette ce que vous écrivez et qui s’est senti personnellement agressé par vos dénigrements.

    Par conséquent, pour ramener un peu de calme dans tout cela (une discussion sur l’avenir de la recherche en France, je le rappelle), j’ai supprimé quelques commentaires un peu vifs et je vous propose de changer (momentanément, disons pour une semaine) les règles du jeu de cet espace d’échanges, en modérant les commentaires a priori. Je demande fermement à tous les usagers de ce blog de garder leur calme. Nous ne sommes pas en guerre. Enfin, pas encore. C’est bien de mourir pour ses idées, mais personnellement, je trouve que c’est mieux de vivre pour elles.
    A bientôt pour vos commentaires que j’espère toutjours vigoureux et enflammés, comme vous êtes, mais dans les limites de la courtoisie républicaine.

    Corinne

  8. fafa dit :

    Le débatr sur l’université est un long débat..
    Sarkozy lorsqu’il dit que c’est bien, c’est éclairé c’est chauffé.. C’est bien de le rappeler car dans des universités (rennes par exemple) les bretons se caillent dans les amphi car on arréte le chauffage faute d’argent pour acheter le fioul.
    Il y a des universités qui ne tondent pas leurs pelouses ou n’entretiennent plus leurs espaces verts, faute de crédit.
    Il y a des universités qui perdent des postes faute de volontés politiques..
    A orléans on perd des postes. On va se faire démonter la tête et l’envoyer à Tours l’université à terme..
    Serge Grouard veut que l’université vienne en centre ville mais à la vitesse ou ca va il y aura plus d’université digne de ce nom à Orléans..
    Allez soyons fou.. Un projet à soumettre au lieu de démonter la fac faite installer une fac de meddecine.. Le loiret manque de medecin, et le CHRO peu devenir un CHU avec les nouveaux équipements;..

    En tout cas je fais confiance à l’opposition municipale pour porter des projets et des proposition au conseil pour éviter qu’Orléans ne s’enfonce dans un trou noir..
    En attendant que le dynamisme revienne..

    Sinon pour les universités, M. Minijack j’ai un ami qui est allé aux Etats Unis il y touché un salaire 5 fois supérieur à ce qu’il touche en France. Et il est revenu..
    Sa propre mère lui a dit mais avec tes travaux sur l’adn et sur le parasytisme aux états tu aurais pu devenir riche et être quelqu’un d’important..
    La réponse à consisté en .. Oui maman certainement.. Mais tu serais dans ce lit d’hopital bien seule en ce moment….

    De plus cet ami raconte qu’aux states il y avait tout le matériel qui lui fallait, mais il lui manquait quelque chose…
    Des étudiants critiques pour le faire avancée et une réflexion théorique inexistante..

    Alors vive la réflexion à la francaise, non aux réforme qui font régresser et oui aux propositions qui permettent d’avancer vers une économie de l’intelligence.. Et pas vers une économie du totu commerce.. .

  9. minijack dit :

    Merci Corinne.

  10. Fafa,

    Sans indiscrétion, vous êtes étudiant(e) ? Et pourrait-on savoir dans quelle discipline ? Lettres classiques ou modernes, psychologie, philologie, mathématiques, etc ? Cela nous permettrait de mieux comprendre votre intervention qui souffre de ne pas être contextualisée. Merci.

    Pourriez-vous citer vos sources ? Je connais, à Rennes, aussi bien Villejean que Beaulieu. A ma connaissance, les Bretons ne s’y caillent pas plus les miches qu’autre part [oh ! pardon je reprends] ne subissent pas davantage les rigueurs de l’hiver que partout ailleurs.

  11. Yann dit :

    Si le temps vous est donné, allez faire un tour sur ce blog :

    http://bibliobs.nouvelobs.com/blog/pierre-jourde/20090210/10490/universite-les-faineants-et-les-mauvais-chercheurs-au-travail

    Ce n’est malheureusement pas un coup de gueule mais bel et bien l’emploi du temps d’un chercheur : son salaire ne suit pas le rythme effréné de toutes les tâches administratives, de toutes les réunions, des préparations de maquettes, des préparations des enseignements, de la dispension des cours, des corrections de copies, des permanences tenues (quand c’est possible) pour être à la disposition des étudiants, et caetera et… oui j’allais oublié… enfin du travail de recherche ! Quand les chercheurs travaillent-ils ? Pendant l’année universitaire ils donnent leur cours et le reste du temps ils rattrapent ce qu’ils n’ont pas eu le temps de faire (pour preuve ci-dessus…), ils ne leur restent plus que les vacances (oui même les dites « grandes » vacances) pour la recherche… pour ainsi dire.

  12. xmodem dit :

    « Bernard, Minijack est un pur provocateur ».
    Minijack ne le pense pas puisqu’il pense dire la vérité.

    « j’ai supprimé quelques commentaires un peu vifs », disons grossiers et insultants. L’auteur a remercié minijack mais a oublié de lui demander pardon.

    Dans l’émission « À batons rompus » vous avez dit:  » je fais confiance aux gens, je ne modère jamais,je mets entre crochets ».

    À polikarpov: « minijack, tu es décidément plus que lamentable » lamentable est la propriété d’un blogueur.

  13. Jean du MoDem dit :

    xmodem= Jean du MoDem

  14. Bernard Bonnejean dit :

    « L’auteur a remercié minijack mais a oublié de lui demander pardon ».

    Les actes généreux vraiment sincères ne s’exhibent pas.

  15. Bernard Bonnejean dit :

    Mais parce que la droite orléanaise aimerait profiter de cet incident pour enfoncer Madame Corinne Leveleux-Teixeira, et que je n’ai pas du tout l’intention de lui faire ce cadeau, je dis très officiellement « Pardon » à Monsieur Minijack.

    Et je remercie au passage Madame CLT de ne pas avoir cherché à tirer profit du rôle de médiatrice qu’elle a joué en secret pour une réconciliation [que je n’espère pas unilatérale pour peu qu’aucun individu mal intentionné ne vienne s’en mêler] qui ne doit rien au modem ni à l’anonyme censé le représenter ici.

  16. Bernard Bonnejean dit :

    De fait, Yann a trouvé L’ARTICLE qui répond à tous ceux qui se posent encore des questions sur la recherche et sur les chercheurs, voire des « justifications » à ceux qui sont tentés de n’en voir que l' »improductivité ».

    Au fait, mes bouquins, ils servent à quoi ? Et moi, je sers à quoi ? Qui, quo, unde, qua ? Ben, on n’a pu qu’à se dire « adieu ». Si ça vous tente, vous pouvez toujours lire « La Nausée ». Pour peu que ça vous branche, vous débarrasserez le plancher de ceux qui ont une place dans la société. Une vraie de vraie, une utile !

  17. Fansolo dit :

    Quelles sont les insultes autorisées ? Raclure de crotte de nez poreux c’est permis ?

  18. Ben alors, Minijack, vous ne relevez plus aucune de mes âneries. Vous n’allez pas bouder comme ça pendant des lustres, tout de même. Je me substitue à vous :

    @ Bernard
    Sans doute auriez-vous pu encore poursuivre vos études, qui, pour être longues, demeurent encore incomplètes. Preuve qu’elles ne sont pas plus bénéfiques pour vous que rentables pour notre société « de profit ». On ne « dit » pas « pardon », on le « demande ». A moins que ce ne soit vos nerfs qui vous aient encore lâché ;-

    @ Fansolo
    « Qui a bu boira », dit le proverbe. La cruche contenant le vin que tu vas boire jusqu’à la lie, c’est Corinne qui la tient ;-

  19. CLT dit :

    Bon, je vous laisse jusqu’à samedi, parce que demain et vendredi j’ai CNU (c’est un truc où on évalue les chercheurs). En attendant,lisez l’article de Pierre Jourde recommandé par Yann (même si la réalité dans les facs de droit est moins trash : mais en lettres, c’est vraiment comme cela que ça se passe). Ne profitez pas de ce que j’ai le dos tourné pour faire des bêtises. Comme je ne serai pas là pour modérer les commentaires sur le champ, ne soyez pas étonnés s’ils ne sont pas publiés avant samedi.
    Amitiés. Et pensez aux tisanes, camomille, verveine, aux massages décontractants. A la Musique classique. Ayez des pensées positives. Soignez votre karma. Zénitude à tous!

  20. minijack dit :

    @fafa
    Je n’ai jamais dit qu’il fallait à tout prix une économie du « tout commerce » dans les universités. Ce serait stupide.
    Je dis juste qu’il faut regarder les choses en face et que le monde change très vite à l’extérieur. Que l’université et notamment la Recherche a BESOIN de bouger un peu plus en direction de la concurrence et d’un certain élitisme.
    Je ne dis pas –je n’ai jamais dit d’ailleurs–, que la réforme proposée par V. Pécresse serait le parangon de la qualité de l’enseignement ou de la recherche.
    Je note simplement que s’il n’y avait pas eu cette proposition de loi (qui semble aujourd’hui en léger recul, d’ailleurs) il n’y aurait pas eu de réflexion de la part des intéressés sur cette nécessité de réforme, car le statut de fonctionnaire comporte implicitement des propriétés quelque peu soporifiques…
    Je ne dis pas non plus que tout le monde dort. Je dis juste que c’est vraiment le moment de se réveiller et de devenir efficace ! Et ne me dites pas que ça a toujours été le cas…

    Si je bouscule un peu certains en secouant trop fort, que ceux-là m’excusent. Mais le corporatisme montré par les manifestants n’est pas une bonne chose en soi. L’intelligence dont vous faites état n’est pas distribuée naturellement à une « corporation » mais à des doses diverses aux hommes et aux femmes qui la composent.
    C’est très différent.
    Il est donc naturel qu’une certaine « compétition » en résulte, et ce n’est insulter personne que d’en parler de manière ouverte, voire provocatrice. C’est même salutaire de mon point de vue.

    Vous parlez de votre ami, qui aurait pu gagner bien plus d’argent aux USA –et Corinne dit en gros la même chose–, mais la vie aux USA ne lui convenait pas pour des tas d’autres raisons qui n’ont rien à voir avec le statut.
    Eh bien vous faites exactement la démonstration de ce que je voulais dire :
    Je ne tenais absolument pas à envoyer quiconque aux Amériques, mais simplement à souligner qu’il faut choisir entre un certain style de vie français où tout n’est pas parfait, loin de là, mais où la sécurité quotidienne est largement plus vérifiée qu’aux US et où la proximité humaine n’est pas assujettie au rendement en dollars.
    C’est ce qu’on appelle le « modèle social français », et il nous aura préservé de la dureté de la chute telle qu’elle a lieu aux US.
    Tant mieux.
    Cependant, dans cette crise où nous sommes entrés, il faut se rendre à l’évidence que ce modèle social français ne tiendra pas longtemps face aux coups de boutoir des pays en développement, et si on se contente de rester à dormir sur nos lauriers nous serons bientôt dépassés par les universités chinoises, coréennes, ou autres.
    En disant cela, je ne condamne pas le travail des chercheurs, au contraire je le stimule, et je ne reprendrai pas à mon compte la célèbre formule de Coluche « Des chercheurs, on en trouve, des trouveurs, on en cherche ! ». C’est évidemment faux : Des trouveurs on en a, quelques fameux même, mais jamais assez !

    @xmodem
    Nous avons éclairci les positions en privé avec Bernard. L’incident est clos.

    Il n’empêche que je ne le laisserai pas dire des choses qui sont fausses.
    « la droite orléanaise » (suis-je sensé la représenter ?) ne « profite » pas de l’incident pour enfoncer Corinne. Elle ne se laisserait d’ailleurs pas faire et n’a nul besoin d’être défendue par un lavallois aussi talentueux soit-il.

    @CLT
    J’ai lu l’article en question. Il ne m’a pas étonné, et ça va vous étonner vous, mais je suis assez d’accord. Vous menez une vie d’enfer.
    Il reste que la finalité de l’Université n’est pas de vous faire mener cette vie là, mais de promouvoir de nouveaux profs et chercheurs parmi les étudiants.
    Si cette vie ne vous permet pas d’accomplir cette tâche correctement parce que vous êtes débordé(e)s par les impératifs administratifs, alors, réformez vous-même votre Université, et vite, afin de vous dégager du temps vraiment utile.

    Question : Pourquoi n’est-ce pas déjà fait depuis des lustres ? Pourquoi réagir seulement lorsque le gouvernement s’en mêle ?…
    Vous voyez bien que, quoi que vous en disiez, le statut de fonctionnaire comporte des aspects soporifiques et que ça nécessite une réforme de ce côté là aussi…

  21. Quand qu’c’est la levée du siège ? [Je ne parle pas d’un certain sujet moratien recueilli sur la raie au milieu du premier magistrat de la ville. Ce qu’on a rigolé ces jours-là, vous vous souvenez à propos des lectures intracellulaires de XXX !]

    Samedi est dépassé depuis longtemps et CLT s’est enfermée parce que j’ai pas été gentil.

    Je retourne sur mon blog http://bonneber.over-blog.com
    et je vous y invite tous
    mais faudra un peu attendre pour y voir du nouveau parce que je vais avoir du boulot.

    Allez ! Jouons les prophètes :

    Quand CLT sera maire, elle me donnera la médaille de la ville. Dans la « Gazette d’Orléans libérée », Minijack donnera les tarifs des entrées au cinéma des Carmes où aura lieu la cérémonie, avec les horaires de la messe à la cathédrale et du tram n° 2 qui s’arrêtera à l’entrée de la salle. Y’aura les enfants des écoles avec un bouquet de fleurs remis par Eglantine, la Méni Grégoire locale, conduits par l’inspectrice départementale des bonnes relations parents-professeurs, Stéphanie Polyborus. Y’aura Circé aux Carmes, elle qui aura projeté une autre réception à la Maison du Peuple après celle de la Mairie. Polikarpov aura choisi la date du 3 décembre sans que personne comprenne pourquoi.

    Et je tiens, je vous en supplie, j’y tiens absolument, à ce que le discours soit rédigé et proclamé par Le Chat de Gouttière de l’Académie française, en personne, la seule autorité officielle à être invitée.

  22. jean du MoDem dit :

    Revenons au texte,  » (Béni soit Son Nom)  » .

    Fansolo m’avait demandé d’examiner son blog prévoyant ses ennuis avec le premier magistrat de notre ville.

    J’ai examiné son blog et je lui ai transmis mes résultats, mon commentaire et une question:
    Ni grossièretés, ni insultes. Finalement tu as écrit des déviances sur un élu (pour l’instant non de droit divin). Admets-tu de finir au bûcher en 2022 et d’être sacrifié pour la liberté d’expression?

    Voici sa réponse : « Bonjour à toi Jean.
    Je ne comprends pas trop ta question (d’où le temps de réflexion) mais a priori, et de ce que je crois en saisir, ma réponse est non !Personne ne me fera taire ! ».

     » Béni soit Son Nom », litanie d’un rituel de prières qui fait que vous reconnaissez à notre président d’être de droit divin.
    De quel droit, civique d’élue et ou théologique de diplômée? Et dans quel but?

    Je ne pouvais imaginer et je pense que Fansolo aussi, que votre dérive politique que j’ai déjà signalée s’accentuerait dans cette voie.
    Le commentaire 20 en est un exemple.

    La campagne pour la conquête de la mairie commence mal !

  23. Eh bien, moi, Monsieur du Modem, je viens d’apprendre une grande nouvelle dans Ouest-France d’aujourd’hui, une grande nouvelle que je suis fier de vous livrer :

    Créateur avec Laurence Parisot du Centre parisien de formation pour les patrons qui forme des chefs d’entreprise au militantisme, patron des patrons des Pays de Loire, Bruno LUCAS vient d’être nommé au Conseil exécutif du Medef. Sa famille, d’Ernée (Mayenne) comme moi, compte dans ses rangs les meilleures amies de la mienne, de mes soeurs notamment. Il faut savoir que les Lucas sont partis de rien pour arriver à la direction générale d’une des entreprises les plus prospères de France. Et le premier discours de Bruno Lucas aura été de dire :

    « Face à la crise, je suis optimiste. En Mayenne, le taux de survie des entreprises est l’un des meilleurs de France ».

    Enfin un patron, un vrai, qui n’a pas l’intention de courber l’échine face à la crise. Et il est du modem. Et c’est chez Corinne que je viens faire son éloge. Et, le peu que je la connaisse, elle sera contente de publier cet hommage à un Ernéen qui fait honneur au département, aux Pays de Loire, et bientôt, je l’espère, au Modem.

  24. Bernard Bonnejean dit :

    Moi, et moi seul suis responsable du commentaire 20 !

  25. Bon ! eh ben ! voilà, voilà, voilà ! Hein ? Bon, ça va, j’y vais !!

    ERRATUM

    Bruno LUCAS est Ernéen, c’est vrai ; il est patron des patrons des Pays de Loire, c’est vrai ; il vient d’être nommé au Conseil exécutif du Medef près de Laurence PARISOT, c’est encore vrai.

    Mais il n’a jamais fait partie du Modem.

    Admettez que la chaîne modem > medem > medef a de quoi troubler plus d’un citoyen non militant.

    Pardon à Jean du Medef pour cette confusion. Hein ? J’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?

  26. Gizmo dit :

    En marge de ce billet, mais tout à fait.
    Amis universitaires orléanais, vous connaissez tous le classement de shangaï. Pour hisser l’université d’Orléans au sommet de la renommée mondiale, je vous invite à participer au « classement de sandales ». C’est ici :
    http://www.classement-de-sandales.net/explications.html

  27. Gizmo dit :

    Je voulais dire « mais pas tout à fait ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>