Coming out

rose-rouge-en-bouton

Ça bouge pas mal en ce moment au sein de l’opposition municipale. Outre les deux démissions récentes de nos collègues Joelle Beauvallet et Marc Debarbat que je salue chaleureusement, et l’entrée concomitante de Michel Ricoud et d’Elsa Pelloie, à qui je souhaite bienvenue et bon courage (il va leur en falloir, les pauvres), je tenais à vous informer de ma sortie de la « société civile » (j’adore vraiment trop cette expression) et de mon entrée subséquente dans le monde merveilleux des partis politiques.

Voici le petit communiqué de presse que j’ai concocté à cette occasion:

« Conseillère municipale d’opposition au sein du groupe « Socialistes, Verts et apparentés », jusqu’à présent au titre de la « société civile », je viens d’adhérer au Parti Socialiste, section d’Orléans. Cette adhésion s’inscrit dans le droit fil de mon engagement politique, au service des Orléanais et de la ville d’Orléans. Je suis en effet convaincue qu’on ne peut rien tout seul et qu’à l’inverse, le PS constitue le lieu le plus approprié pour mener une réflexion stratégique sur notre ville et mobiliser efficacement les réseaux citoyens afin de reprendre Orléans à la droite, dans cinq ans. »
Bon, pour les stratèges du calendrier, je tiens à préciser que:

1) j’ai déjà été adhérente du PS il y a de longues années (15 ans je crois : c’était après la défaite aux européennes : j’espère que ça n’est pas un signe pour cette année…). J’avais quitté ce parti pour des raisons d’ordre personnel (en gros, me marier, fonder une famille, avoir des enfants) que je n’arrivais pas bien à concilier avec un engagement politique actif;

2) j’ai pris ma décision de réadhésion en septembre, mais  j’ai prudemment préféré attendre janvier et l’après congrès du PS (ses délices et ses poisons) pour rejoindre la vieille maison de Jaurès.

Voilà…

Related posts:

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Coming out

  1. minijack dit :

    Bravo, il faut savoir s’engager.
    Bravo surtout d’avoir attendu l’après Reims, c’était plus prudent en effet.

    Mais à votre place, je ne me réjouirais pas trop de l’entrée de ces deux nouveaux conseillers d’opposition à la place des deux démissionnaires. La proportionnalité au résultat des urnes s’en trouve modifiée, et je m’amuse d’avance de la rivalité qui pourrait bien s’instaurer au sein même de l’opposition… Vous allez devoir vous surpasser pour garder la main que vous aviez commencé à y prendre…

  2. Bernard Bonnejean dit :

    Dommage !

  3. Bernard dit :

    Après tout, Corinne, faites comme vos concitoyens : prenez le commentaire suivant pour ce qu’il vaut de là où ça vient. Comme on dit aujourd’hui : « Ca ne mange pas de pain ! » :

    L’opposition locale aura ainsi gagné une excellente tête de liste potentielle mais un maire de gauche de plus en plus hypothétique.

    Dommage ! Oui, dommage !

  4. polikarpov dit :

    Journée d’action nationale le 29 janvier à l’appel de la CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FGR-FP, Unsa, UNEF, UNL et FIDL ainsi que Solidaires et les fédérations de l’Education.

  5. CLT dit :

    Mais non, cher Bernard! Pas dommage, nécessaire! Comment gagner à gauche sans le PS?

  6. Julie dit :

    Bravo. Il faudrait que votre entrée au PS, Corinne, en entraîne plein d’autres pour balayer enfin les éléphants qui pensent surtout à leur pouvoir durable et non à la participation démocratique des citoyens (laquelle est possible et pas seulement en rêve !). Les exemples sont nombreux et vous savez lesquels.

  7. Fansolo dit :

    Moi aussi, il y a quelques années déjà j’ai quitté l’EPS, c’était trop fatigant et les survêtements ne m’allaient pas trop…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>