Préambule

 

Elue depuis le 16 mars dernier au conseil municipal d’Orléans, je voudrais essayer de rendre compte, aussi simplement que possible, du mandat qui m’a été confié. Pour le faire en toute honnêteté, il me semble qu’il faut que j’indique, à tire liminaire, « d’où » je vais m’exprimer, de quel lieu social, politique et professionnel, j’entends prendre la parole.

Politiquement parlant, je suis doublement minoritaire. D’abord parce que je siège sur les bancs de l’opposition municipale, ce qui fait que je suis moins en situation d’agir, de décider, que de proposer et de réfléchir. Ensuite parce que je suis une femme et que, si, quantitativement parlant, la parité est respectée au sein du conseil municipal, il s’en faut de beaucoup quelle le soit aussi qualitativement. En d’autres termes, s’agissant de l’exercice effectif des responsabilités, aussi bien d’ailleurs à Orléans que dans l’agglomération, et, plus généralement, dans la France entière, le pouvoir est encore largement une affaire de domination masculine. Il suffit de relire Beauvoir et Bourdieu pour le comprendre et de parcourir les gazettes pour s’en convaincre.

Je tiens également à souligner que, n’étant affiliée à aucun parti, j’appartiens ipso facto à cette mystérieuse « société civile » qui regroupe, au demeurant, l’essentiel des habitants de ce beau pays d’Europe. Citoyenne, donc, mais pas neutre, puisque je me revendique clairement des valeurs de la gauche républicaine et qu’à la différence de Goethe, qui estimait que l’injustice valait mieux que le désordre, j’ai toujours préféré la justice à l’ordre – tout en espérant fermement que l’une et l’autre ne soit pas complètement contradictoires.

Reste enfin à dire un mot de ma dernière coordonnée géodésique, celle qui est définie par ma situation professionnelle. Je suis universitaire, et, comme telle, attachée à un certain recul critique. Dans la mesure du possible, j’essaierai donc d’appliquer à ce blog les exigences d’honnêteté intellectuelle qui gouvernent mon activité professionnelle, ce qui devrait d’ailleurs m’inciter à n’user de la blogosphère qu’avec parcimonie et non sans méfiance.

Ceci dit, comme ce lieu d’expression est dévolu, au premier chef (mais non exclusivement), aux comptes rendus (non officiels) des conseils municipaux et qu’il y a eu un conseil municipal hier, je ne devrais pas tarder à poster un petit billet doux (en fait, il est déjà prêt).

A bientôt, donc !

Lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Préambule

  1. CDG dit :

    Bienvenue, chère CLT dans le monde des blogs orléanais !
    Et hop ! un petit lien en plus !

  2. Fansolette dit :

    Bienvenue à « Place de l’Etape »!
    Excellente initiative courageuse et ambitieuse que je ne manquerai pas de suivre de près …

  3. Tryphon dit :

    L’adresse est placée dans les favoris…
    A vous lire, donc.

  4. Horza dit :

    Bienvenue dans la blogopshère Orléanaises. Une très bonne initiative…

  5. Bienvenue au Club!
    vous voici désormais parmi « mes favorites »!
    En toute sympathie

  6. Daniel Richard dit :

    Enfin !

  7. BCT dit :

    J’ai honte tout le monde crée son blog….mais de commenter les vôtres …quelle liberté.
    Bienvenue sous le feu des commentateurs….!
    le feu, le feu ??! pas tant que ça finalement.

  8. lunette rouge dit :

    bravo! bravo! Une trés bonne initiative! Important de faire circuler l’info surtout après des conseils municipaux où le droit de parole est « accordée » à l’opposition au compte-goutte!

  9. Moonbloggeur dit :

    Madame, bienvenue dans la communauté des blogs citoyens et citoyennes. Merci d’ouvrir une nouvelle fenêtre démocratique à Orléans … ce qui permet également au « non » orléanais comme moi d’avoir l’oeil sur la « capital » du Centre.

  10. Jéjé dit :

    Enfin un blog bien écrit… ca fait plaisir !!!

  11. Jean McEnroe dit :

    Et hop, un nouveau blog ajouté aux favoris!

  12. minijack dit :

    Encore un blog d’opposition ! pourrait-on se dire au premier abord…
    Et pourtant, j’irai moi aussi de mes félicitations pour cette naissance à l’heureuse maman (et à son compagnon Miguel qui n’y est sans doute pas pour rien ;c)

    En effet, ce n’est pas tant le nombre qui compte que la qualité tant dans la forme que dans le contenu. Et celui-ci commence fort bien.
    Non seulement, comme Jéjé, je saluerai le soin apporté à l’orthographe et au français, qui ne se retrouvent malheureusement pas partout, mais j’en saluerai aussi la modération. J’espère qu’elle perdurera.

    Deux mots ont agréablement retenu mon attention : « proposer et réfléchir ».
    Que vous soyez une femme n’a pas à mes yeux autant d’importance que cela, ni en + ni en -. Vous êtes une citoyenne, qui plus est une « élue », et, soit-dit sans vouloir vous taquiner, de même que la cécité n’empêche pas Michel Brard de remplir remarquablement son office, il n’y a aucune raison que votre féminité vous soit un handicap ! Ce serait votre partialité qui en serait un.

    Nous aurons donc plaisir à lire régulièrement vos billets.
    Bienvenue sur le Net orléanais.

    Un détail m’intrigue pourtant… Il n’aura pas échappé à votre formation d’Universitaire que l’Europe n’est pas (pas encore) un « PAYS »… Il n’y a que les américains et les incultes pour croire cela ! (même les visionnaires n’en sont pas là…) J’ose espérer qu’il s’agit donc d’une coquille ou à tout le moins d’une petite taquinerie de votre part…

  13. Gizmo dit :

    Bienvenue ! Je vais ajouter un lien dans mes gizmusardises…

  14. Ric Hochet dit :

    Excellente initiative ! Un site de plus à suivre d’autant plus volontiers qu’il est très bien conçu et agréable à lire…

  15. Jéjé dit :

    Mince Minijack est d’accord avec moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>